Le travail est isolé lorsque le travailleur effectue seul des travaux ou une tâche en étant hors de portée de vue ou de voix pendant un certain temps, et ainsi, lorsqu’il ne dispose pas de possibilité de recours en cas d’aléas, d’accident ou de malaise.

Le travail isolé aggrave la dangerosité de l’activité. La durée et la fréquence de l’isolement majorent le risque.

 

 

Obligation générale de sécurité de l'employeur: (source INRS)

 

La démarche de prévention des risques professionnels impose avant tout à l’employeur de chercher à éviter les risques ou à les limiter (article L. 4121-1 du Code du travail).

Les mesures, mises en place sur le fondement des principes généraux de prévention (article L.4121-2 du Code du travail), auront pour objet de maîtriser les risques qui ne peuvent être évités, en intégrant la sécurité le plus en amont possible des procédés de travail, et en privilégiant les mesures de protection collective sur les moyens de protection individuelle.

En raison notamment de la grande diversité de situations rencontrées, le code du travail confère à l’employeur le pouvoir et la responsabilité :

 

  • d’identifier les situations d’isolement physique,
  • d’apprécier l’opportunité de prendre en considération ces situations et d’y remédier,
  • de déterminer les mesures appropriées à leur prévention.